Carte blanche à Catia Lanfranchi


Résidence du 26 au 29 mai 2021
Début des concerts : 20h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

Carte blanche à CATIA LANFRANCHI

Ulysse a dû surmonter bien des obstacles pour retourner à Ithaque. Tout le monde connait l’histoire, mais qui se souvient des Lotophages, ces paisibles mangeurs de fruits chez qui il fait si bon vivre que le héros en aurait oublié de rentrer chez lui ? En intitulant le premier album de son groupe Kush K Lotophagi (BlauBlau, 2020), la chanteuse et claviériste Catia Lanfranchi, aka Kush Khazeela, a placé sa pop hypnotique et colorée sous la tutelle de ces précurseurs mythiques du psychédélisme. Aussi envoûtantes que le goût mielleux du lotos, ses pop songs effacent tous les maux. Le public de l’Oriental est prévenu : il risque de ne pas vouloir repartir !

Catia Lanfranchi – voix, synthétiseurs, orgue
+ guests

www.ekonori.com

Stefan Aeby Trio


Résidence du 28 avril au 1er mai 2021
Début des concerts : 20h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

STEFAN AEBY TRIO

Celles et ceux qui ont débuté la Soirée Lëon à l’Oriental l’année passée
ont pu découvrir au sein du supergroupe JØØN la délicatesse et l’ingéniosité rares de Stefan Aeby. Après s’être consacré à la réalisation de son premier album en solo, le pianiste fribourgeois aura l’occasion durant cette résidence à l’Oriental de se remettre avec ses habituels compagnons de route André Pousaz (basse) et Michael Stulz (batterie) sur le chemin dont la publication, en 2018, du superbe EP The London Concert (Intakt Records) marque à ce jour la dernière étape et d’emmener les spectateur·rice·s en quête de lyrisme et de groove vers des territoires étrangement familiers.

Stefan Aeby – piano
André Pousaz – basse
Michael Stulz – batterie

www.stefanaeby.com

Trio Heinz Herbert


Résidence du 10 au 13 mars 2021
Début des concerts : 20h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

TRIO HEINZ HERBERT

Nul ne sait qui est Heinz Herbert, mais la musique du trio qui porte son nom laisse imaginer qu’il pourrait être un cosmologiste qui rêverait de devenir une rockstar, ou l’inverse. Nul ne sait non plus quels univers lointains les frères Landolt et le batteur Mario Hänni parviendront à découvrir durant leur semaine d’expérimentation à l’Oriental. Seule certitude : le théâtre veveysan sera transformé ces jours-là en laboratoire spatial par ces trois musiciens fantas(ti)ques, dont l’art nécessite de détecter sans cesse de nouvelles particules sonores venues d’ailleurs en vue de créer des sons inouïs et de maintenir leurs grooves cosmiques dans un mouvement perpétuel.

Ramon Landolt – piano, synthétiseurs
Dominic Landolt – guitare
Mario Hänni – batterie

www.trio-heinz-herbert.com

Suisse Diagonales Jazz


Festival du 19 au 20 février 2021
Début des concerts : 20h00 et 21h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

SUISSE DIAGONALES JAZZ

Biennale itinérante de la musique improvisée, le festival Suisse Diagonales Jazz sert à la fois de tremplin aux jeunes artistes helvétiques les plus prometteur·se·s et de trait d’union entre les quatre aires linguistiques de notre pays. Dix nouveaux groupes partiront en tournée aux quatre coins de la Suisse début 2021 dans le cadre de cet échange artistique auquel Live in Vevey participera en accueillant en l’espace de deux soirs près de la moitié d’entre eux (Tie Drei, Lukas Traxel – One Eyed Daruma, Mohs et Sc’ööf). Les précédentes éditions l’ont chaque fois prouvé : découvrir la musique du futur vaut bien la peine d’attendre deux ans.

19 février 2021, 20:00
Tie Drei
Leoni Altherr – voix
Sonja Ott – trompette
Johanna Pärli – contrebasse

19 février 2021, 21:30
Lukas Traxel – One Eyed Daruma

Otis Sandsjö – saxophone
Lukas Traxel – contrebasse
Moritz Baumgärtner – batterie

20 février 2021, 20:00
Sc’ööf
Amadeus Fries – batterie
Christian Zemp – guitare
Elio Amberg – saxophone
Noah Arnold – saxophone

20 février 2021, 21:30
Mohs
Zacharie Ksyk – trompette & FX
Erwan Valazza – guitare & octatrack
Gaspard Colin – basse & FX
Nathan Vanderbuckle – batterie, analog rythm

www.diagonales.ch

Carte blanche à Marc Méan


Résidence du 20 au 23 janvier 2021
Début des concerts : 20h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

Carte blanche à MARC MEAN

Héraut des produits du terroir et cartographe des bruits subarctiques, Marc Méan a révélé au sein des groupes Service Fun et Taïga une grande curiosité pour l’ici et l’ailleurs doublée d’un goût prononcé pour les chansonnettes populaires et les sonorités inouïes. Dans les titres qu’il a composés pour son projet solo, voyages immobiles, tubes d’autres mondes, le pianiste veveysan a trouvé le moyen de concilier ses penchants paradoxaux en élaborant, à l’aide de synthétiseurs analogiques, de bandes magnétiques, de pédales d’effet et de câbles, une musique rétrofuturiste qui évoque les bandes-son d’anciens jeux vidéo et les premiers succès de la space music.

Marc Méan – piano, synthétiseurs
+ certains soirs
Patrice Moret – contrebasse
Paul Amereller – batterie

www.marcmean.com

Soirée Lëon / Sha Solo


Soirée Lëon : 19 décembre 2020
Début du concert : 19h00
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

SHA SOLO

La légende raconte que le père Lëon apprécie les instruments à vent par-dessus tout ; les bois, plus particulièrement, dont le simple nom a pour lui valeur de précepte. Cette année, sa traditionnelle soirée commencera donc de la meilleure des manières à l’Oriental, où le clarinettiste et saxophoniste Stefan Haslebacher, alias Sha, lancera les festivités en solo. Grâce à son phrasé percussif et son souffle infatigable, qui contribuent depuis 2004 au succès international des projets de Nik Bärtsch, le virtuose bernois est capable de changer son instrument tantôt en batterie, tantôt en contrebasse et de produire seul une musique rythmée et méditative unique en son genre.

Sha – clarinette basse, saxophone

www.sha-music.ch

Carte blanche à Julie Campiche


Résidence du 25 au 28 novembre 2020
Début des concerts : 20h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

Carte blanche à JULIE CAMPICHE

Avec un instrument antique, elle met en musique l’actualité ; avec un instrument au son cristallin, elle exprime le désenchantement ; avec un instrument acoustique, elle électrifie le jazz. La harpiste Julie Campiche est décidément passée maître dans l’art de jouer avec les paradoxes, comme en attestent ses compositions, où se mêlent douceur et violence, ordinaire et drame, beauté et horreur. En lui donnant carte blanche, Live in Vevey permettra à cette artiste novatrice et engagée de présenter d’abord son quartet, avec lequel elle a récemment publié l’album aux accents post-rock Onkalo (Meta Records, 2020), avant de laisser libre cours à ses inspirations socio-musicales.

25 et 26 novembre 2020
Julie Campiche Strings Project
Victor Darmon – violon alto & effets éléctroniques
Eric Longsworth – violoncelle
Jasper Hoiby – contrebasse
Julie Campiche – harpe, effets électroniques & composition
Charles Robert – beatbox, percussions & électroniques

27 novembre 2020
Julie Campiche Quartet
Leo Fumagalli – saxophone & FX
Julie Campiche – harpe & FX
Manu Hagmann – contrebasse & FX
Clemens Kuratle – batterie & FX

28 novembre 2020
Julie Campiche & guest

www.juliecampiche.com

Free Movements


Résidence du 14 au 17 octobre 2020
Début des concerts : 20h30
Entrée : prix libre
Théâtre de l’Oriental
rue d’Italie 22, 1800 Vevey

FREE MOVEMENTS

S’ils l’abordent toujours d’une manière ludique, le claviériste londonien Dan Nicholls et le batteur bernois Julian Sartorius ne prennent pas pour autant la musique pour un divertissement anodin. Ils y voient au contraire la possibilité d’une expérience transformatrice et collective susceptible de modifier en profondeur notre rapport au monde.
Le but que se sont cette fois donné les deux improvisateurs consiste à éveiller à partir d’enregistrements réalisés en pleine nature aux alentours de Vevey une curiosité nouvelle pour un paysage sonore unique, toujours sous le coup de devenir un élément du décor de la vie quotidienne.
Le XXIe siècle sera environnementaliste ou ne sera pas.

Julian Sartorius – sounds
Louise Boer – film
Dan Nicholls – sounds

www.juliansartorius.com